Savoir calculer son reste à vivre

Afin de bien emprunter, il est indispensable au préalable de savoir calculer son reste à vivre. Sous cette dénomination se trouve l’argent qui sera disponible une fois les charges fixes dépensées. Voici comment bien le calculer pour mieux vivre au quotidien.

Déterminer la capacité d’endettement

Avant tout, il est important de noter que le reste à vivre a pour objectif de déterminer la capacité d’endettement d’un foyer. Plus il sera calculé avec précision, plus le foyer saura quel montant il peut emprunter (et donc quelle mensualité il pourra dépenser tous les mois).
En soi, le calcul du reste à vivre est simple, mais encore faut-il bien intégrer toutes les charges fixes. Le calcul consiste à défalquer les charges fixes au revenu total. Concernant les charges fixes, il s’agit du loyer, des dépenses énergétiques (eau, électricité, gaz, etc…), des impôts (rapportés au mois), des frais de transport et des autres remboursements en cours.
Concernant les revenus, il s’agit bien évidemment du salaire, mais aussi des allocations et de toutes les aides gouvernementales (pension invalidité, pension femme seule, etc…).

Plus les revenus sont élevés, plus le taux est faible

Afin de pouvoir bien vivre au quotidien, il est vital de noter que le reste à vivre doit être en proportion plus important si les revenus sont faibles.
Par exemple, si vous gagnez 4 000 euros par mois, le taux du reste à vivre pourra être de 50 % sans poser de problème. Toutefois, si ce taux est également de 50 % si vous gagnez 1 500 euros par mois, l’argent réel disponible ne sera pas du tout le même (respectivement 2 000 euros contre 750 euros).
Prenez le temps de calculer ce taux de reste à vivre afin de bien emprunter un montant que vous pourrez rembourser sans avoir le couteau sous la gorge.

Comment éviter de « mal » s’endetter ?

Avant de tomber dans une potentielle situation de surendettement, il est intéressant de suivre quelques conseils pour mieux maitriser son budget. À ce titre, il est recommandé de tenir à jour ses comptes toutes les semaines. Vous pourrez ainsi anticiper certaines dépenses et éviter tous les décalages de trésorerie.
Aussi, il faut éviter les dépenses inutiles alors que vos comptes ne sont pas au mieux. Acheter une nouvelle télévision ou des vêtements de marque pourra attendre le mois prochain, une fois que la situation financière sera meilleure.

Enfin, veillez à mettre de l’argent de côté pour amortir un éventuel coup dur comme une période inopinée de chômage ou un accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks