Rachat de crédits : que faire en cas de refus ?

Plusieurs raisons peuvent motiver une demande de rachat de crédit. Cependant, malgré les soins que l’on peut porter à la constitution du dossier lors du dépôt de la demande de rachat de crédit, il peut arriver que celui-ci soit refusé. Lorsque cela arrive, il est important de ne pas céder à la panique et de procéder efficacement. Voici un petit guide pour vous aider à gérer la situation.

Continuer les démarches

Il est plus que compréhensible qu’un refus de rachat de crédit soit mal accueilli. Pour autant, il n’est pas recommandé d’agir sous le coup de l’énervement. En effet, une négociation est souvent une discussion au cours de laquelle seuls les intérêts de chacun sont pris en compte. Il ne faut donc pas s’attendre à ce que votre banquier ne fléchisse sous votre courroux.

Le plus judicieux est de continuer à solliciter un rachat de crédit auprès d’organismes financiers concurrents. C’est en effet une bonne alternative pour trouver les meilleures offres, mais aussi pour tenter de négocier. Il faut notamment se rappeler que chaque organisme financier fonctionne sous des principes différents et qu’il est donc plus que probable que votre dossier puisse intéresser d’autres banquiers. Il est préférable d’opter pour des établissements spécialisés dans le rachat du crédit, car ils ont l’habitude de traiter des candidatures délicates. Vous avez également la possibilité de choisir un établissement spécialisé dans le rachat d’un type de crédit en particulier.

Valoriser le dossier

Il est également nécessaire de comprendre pourquoi votre dossier a essuyé un rejet. En effet, ce refus peut être dû à votre présence dans le FICP ou dans le FCC. Il peut aussi s’expliquer par le fait que vitre taux d’endettement soit trop important ou suite à un litige avec un établissement financier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks