Quel crédit pour construire sa maison ?

Vous êtes un bâtisseur dans l’âme et vous avez décidé de construire vous-même votre maison ? C’est tout à votre honneur. Mais pour faire face à des travaux de construction, il vaut mieux être préparé financièrement car ce n’est jamais une mince affaire.

Pour vous aider dans votre démarche de construction de votre habitation, les banques et les organismes de crédit mettent à votre disposition différentes solutions de crédit afin de financer vos travaux. Ainsi, vous pouvez financer la construction de votre maison à travers un crédit immobilier classique. En effet, si ce type de crédit est principalement destiné à l’achat d’un bien immobilier, il peut également servir à réaliser vos projets de construction.

Respect des normes bâtiment à basse consommation

Vous pouvez également financer vos travaux à l’aide d’un prêt à taux zéro (PTZ) ou même d’un prêt conventionné. Pour ce dernier, il vous faudra justifier l’acquisition du terrain depuis au moins 3 ans. Si vous comptez emprunter une somme supérieure à 4 500 euros, vous pouvez avoir recours à un prêt d’accession sociale (PAS).

Vous avez aussi la possibilité de contracter un prêt action logement (PAL) qui peut également servir à l’achat du terrain. Ce type de prêt est accordé dans la limite de 30% du cout de l’action immobilière. Dans tous les cas de figure, sachez que les banques ou les organismes de crédit ne financeront la construction de votre maison que si celle-ci respecte les normes de bâtiment à basse consommation, dites normes BBC.

Comment bien négocier son crédit immobilier

Il existe de nombreuses façons de négocier au mieux son crédit immobilier. Pour réaliser votre rêve et devenir propriétaire, nous vous conseillons d’affûter vos arguments et de lire ce qui suit !

Etre crédible…

Pour solliciter auprès de votre banquier de grosses sommes d’argent, il vaut toujours mieux être préparé aux questions qu’il vous posera et de posséder un argumentaire solide. La première des choses à faire sera de se familiariser avec le jargon employé par les banquiers. Taux fixes ou variables, mensualités, remboursement anticipé, etc. tous ces termes ne devront avoir aucun secret pour vous si vous apportez de la crédibilité à votre discours.

Ensuite, il est fortement conseillé de ne pas se présenter « les mains vides » : essayez quand c’est possible d’apporter des preuves matérielles (fiches de paie, relevés bancaires…) et surtout financières. Car votre taux d’endettement actuel et le capital que vous comptez apporter pour le crédit seront des facteurs déterminants.

… pour bien négocier

Pour obtenir un prêt à taux avantageux, il vous faudra être fin négociateur. En faisant des simulations chez d’autres établissements bancaires, vous aurez déjà des arguments de votre côté : « votre concurrent est moins cher ou me propose un prêt plus important… ». De cette façon, et si votre dossier est bien ficelé, vous pourrez demander des réductions sur les frais annexes par exemple (assurances, frais de dossier, remboursements adaptés…).

Si toutefois, vous ne parvenez pas à obtenir le bon taux ou les mensualités qui vous conviennent, vous pouvez toujours vous adresser à un courtier en assurance dans c’est le métier de trouver des taux bas pour ses clients !

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks