Prêt étudiant : les 5 choses à savoir

Tout le monde devrait pouvoir effectuer les études qu’il désire. Si les Fac publiques sont accessibles pour tous, ce n’est pas le cas de nombreuses autres écoles privées qui peuvent exiger des frais de plusieurs milliers, voire plusieurs dizaines de milliers d’euros. Difficile lorsque l’on est étudiant de pouvoir financer une telle somme. Bien souvent on se retourne vers nos parents. Néanmoins, même pour eux les frais peuvent se relever trop élevés. Il reste alors la solution du prêt étudiant. Voici les 5 choses à savoir le concernant.

Avoir moins de 28 ans

Pour profiter du prêt étudiant, il faut bien évidemment être étudiant, mais il faut également avoir moins de 28 ans. Sinon, il vous faudra passer par une autre forme de crédit à la consommation, comme un prêt personnel par exemple.

Un crédit de 2 ans minimum

Le prêt étudiant a une durée minimum de 2 ans. Ensuite, c’est l’établissement de crédit qui définir la durée. Cependant, il est rare qu’un prêt étudiant dépasse les 5 ans. Néanmoins, le remboursement peut se déclencher uniquement après la fin des études, lorsque l’étudiant est supposé trouver un emploi et avoir un salaire.

Montant maximum

Concernant le montant maximum que peut emprunter l’étudiant, il dépend de l’établissement de crédit auprès duquel il effectue son emprunt. Celui-ci est souvent de plus dizaines de milliers d’euros. Les fonds peuvent être versés en une ou plusieurs fois.

Un taux d’intérêt attractif

Le prêt étudiant offre un taux d’intérêt plus faible que le taux moyen des crédits à la consommation. Cela s’explique par le fait qu’il s’adresse aux étudiants. Ces derniers représentent une catégorie de la population qui n’a pas de revenus ou alors limités, et de faibles économies.

Une caution est nécessaire

Sans revenus suffisants, ce qui est le cas de la grande majorité des étudiants, l’emprunteur devra obtenir la caution d’un parent ou d’un proche pour avoir le droit au prêt étudiant. Cette caution est une garantie pour le créancier et elle indique que si jamais l’étudiant ne pouvait pas rembourser son crédit, alors ce sont la ou les personnes portant caution qui devront le rembourser.