Pourquoi renégocier son prêt ?

Les taux d’intérêt connaissant toujours un niveau assez bas, il est encore temps de renégocier son crédit immobilier, surtout s’il a été conclu à 4,5% ou plus.

Les économies obtenues et /ou une réduction du délai sont des atouts incontestables pour l’emprunteur.

Conditions de renégociation

Quand on renégocie, c’est pour appliquer un taux de crédit en dessous de celui souscrit. Pour que la révision du crédit immobilier soit profitable, il faut procéder en début de crédit. Il existe en effet des frais inhérents à la renégociation (indemnités de remboursement anticipé, notamment). Ceux-ci devraient être totalement couverts par les économies concrètement obtenues. Donc il faut au moins se trouver dans le premier tiers du crédit et avoir un capital restant dû encore significatif. En dehors de ces deux critères, l’application du nouveau taux ne fournit pas les économies escomptées.

Faire une simulation constitue encore la meilleure manière de savoir avec précision si la renégociation sera avantageuse ou non.

Préparer sa renégociation

En général, le banquier apprécie peu la renégociation, sachant que pour lui, cela revient à réviser un contrat pour faire baisser sa rentabilité. Pour renforcer votre argumentation, démarchez d’autres établissements financiers. L’emprunteur peut aussi faire appel à un courtier pour obtenir des offres compétitives de la part des banques ravies de trouver un nouveau client.

Vérifier toujours les frais annexes, garanties, assurances, etc. Il sera alors temps de revenir vers votre banquier, qui sera à son tour plutôt enclin à garder un client intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks