PEA, le bon compromis entre épargne et Bourse

Lorsque l’on ne s’y connait pas vraiment en Bourse et que l’on souhaite débuter dans ce domaine, le mieux est d’ouvrir un PEA (plan d’épargne en actions) plutôt qu’un compte titres.

Il s’agit d’un excellent compromis entre épargne et investissement en Bourse.

Les caractéristiques du PEA

Chacun ne peut détenir qu’un seul PEA, et 2 PEA sont autorisés par foyer fiscal. Sur un PEA on peut placer jusqu’à 150 000 € hors plus-values. Par contre, l’épargne placée dessus n’est pas vraiment disponible. Plus précisément, un retrait dans les 5 ans qui suivent l’ouverture entraine la fermeture du PEA et la perte des avantages fiscaux. Un retrait entre 5 et 8 ans débouche sur la clôture du compte.

Des avantages fiscaux

Les plus-values réalisées grâce au PEA sont exonérées d’impôt. Par contre il faut tout de même payer les prélèvements sociaux. Comme évoqué précédemment cette exonération n’est pas accessible si un retrait est effectué dans les 5 ans.

Une épargne investie en Bourse

Le PEA se présente comme un compte espèce classique. La différence c’est que l’argent placé dessus va être utilisé pour être placé sur des titres boursiers.

Si vous débutez, la banque peut s’occuper de gérer à votre place la totalité de ces placements. Bien sûr, elle demandera votre avis. Dans ce cas, elle va privilégier des titres peu risqués, mais peu performants. Pour ceux qui s’y connaissent un peu plus, vous pouvez prendre en main votre PEA et gérer vos placements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks