Peut-on revenir sur un rachat de crédit ?

Plusieurs raisons peuvent nous pousser à faire une demande de rachat de crédit. On peut le faire pour alléger nos mensualités et ainsi les renégocier en allongeant la durée du remboursement. On peut également le faire pour regrouper plusieurs crédits en un seul emprunt et donc n’avoir qu’une seule mensualité à payer chaque mois. Finalement, le rachat de crédit peut également nous permettre de renégocier notre crédit afin de bénéficier d’un taux plus intéressant et qui correspond davantage au taux pratiqué actuellement par le marché. Il faut savoir que ce rachat peut concerner un crédit de consommation seul, plusieurs crédits de consommation, ou un prêt immobilier et un ou plusieurs emprunts de consommation. Cependant, alors que l’on pense avoir fait une bonne opération, on peut finalement se rendre compte que le rachat de crédit auquel on a souscrit est plus cher que prévu. Dans ce cas, est-il possible de se rétracter ? Nous allons répondre à cette question dans cet article.

Comparer les offres de rachat de crédit

La première chose à savoir lorsque l’on souhaite obtenir un rachat de crédit, c’est que rien ne nous oblige à choisir celui de notre créancier. On peut très bien opter pour un rachat de crédit chez un concurrent. Il est alors nécessaire de comparer les différentes offres. Cela va nous permettre de déterminer laquelle est la plus intéressante, c’est-à-dire le rachat de crédit le moins cher et le plus avantageux. Il ne faut pas hésiter à faire des demandes de devis auprès des différents établissements de crédit.

Quand on souscrit à un rachat de crédit, il faut préalablement vérifier que ce rachat est plus intéressant que le crédit actuel. Si on effectue ce rachat pour diminuer la valeur des mensualités, on n’a moins le choix. Par contre, si le but est de regrouper plusieurs crédits ou d’obtenir un meilleur taux il faut vérifier que cette opération est plus avantageuse que la situation actuelle. Pour cela, vous devez vérifier quel montant il vous reste à rembourser et quel sera le coût final, puis de comparer avec le coût final que vous obtiendrez grâce au rachat. Si ce dernier est inférieur alors il est intéressant d’obtenir un rachat de crédit.

Quand on parle de coût total, on parle du coût supplémentaire que l’on va devoir payer en plus du capital emprunté.

Délai de rétractation

Si après avoir souscrit à un rachat de crédit vous vous apercevez que cette solution est finalement moins intéressante que votre précédente situation (coût plus élevé, etc.), sachez que vous avez le droit à un délai de rétraction. Celui-ci diffère selon que le rachat comprend ou non un prêt immobilier.

Dans le premier cas et si le prêt immobilier représente au moins 60 % du rachat de crédit, vous bénéficiez automatiquement de la loi Scrivener. Cela signifie que vous devez attendre 10 jours avant de pouvoir signer l’offre. Ce délai est un temps de réflexion supplémentaire qui vous permet de vous rétracter puisque vous n’êtes pas encore engagé. Une fois ces 10 jours passés, et si le rachat est signé, vous bénéficiez d’un délai supplémentaire de 10 jours pour vous rétracter.

Dans le cas d’un rachat de crédit n’incluant pas un prêt immobilier, un délai de rétraction est également mis en place. Celui-ci peut aller de 7 à 10 jours selon l’établissement de crédit. La durée est indiquée dans le contrat.

Dans tous les cas, vous n’avez pas besoin de justifier le motif vous poussant à vous rétracter. Par contre, si l’établissement a mis à votre disposition des fonds avant la fin du délai de rétractation, vous devrez lui rembourser le montant de ces fonds dans les 30 jours.

Pour conclure, il est donc possible de revenir sur une offre de rachat de crédit. Néanmoins, il faut que cela se fasse dans un délai maximum ne pouvant dépasser 10 jours après la signature du contrat. Sinon, il faudra négocier un nouveau rachat de crédit.