Négocier son prêt immobilier

’offre de prêt immobilier que l’on obtient via une simulation est rarement celle que l’on va réellement pouvoir obtenir. En effet, il s’agit d’un aperçu donnant une idée de base de l’offre chez tel ou tel organisme de crédit. Cependant, il ne faut pas oublier qu’un prêt immobilier, comme n’importe quel autre crédit d’ailleurs, cela se négocie. C’est durant cette étape de négociation que l’on va notamment pouvoir modifier certains aspects du crédit et notamment son coût. Ce n’est pas vraiment sur le taux en lui-même que l’on va pouvoir agir, mais sur d’autres aspects.

Frais de dossiers

Dès lors que l’on fait une demande d’ouverture d’un crédit immobilier auprès d’un établissement agréé, cela va engendrer la création d’un dossier. Selon votre profil, celui-ci sera plus ou moins important. Par exemple, si vous vous adressez à la banque chez qui vous avez déjà domicilié vos comptes, les frais seront en général moins élevés.
Dans tous les cas, les frais de dossiers peuvent se négocier. Il ne faut donc pas hésiter à essayer d’obtenir une ristourne. Le prix moyen des frais de dossier se situe généralement aux alentours de 500 €, tandis que 300 € constituent prix intéressant et 800 € correspondent à des frais élevés ?

L’assurance

Un prêt immobilier s’accompagne toujours d’une assurance DIIT (décès, invalidité, incapacité de travail). Celle-ci permet au créancier de réduire les risques au cas où l’emprunteur ne peut plus rembourser le crédit. L’organisme de crédit propose de base un contrat d’assurance. Cependant, il est tout à fait autorisé de souscrire à un autre contrat dès lors que celui-ci propose les mêmes conditions. Ainsi, il ne faut donc pas hésiter à chercher un contrat d’assurance moins cher. Ce changement doit se faire au moins 15 jours avant la date butoir de la première année de prêt immobilier.

Négocier les services

Un autre moyen de négocier son prêt immobilier est de proposer de souscrire à un autre produit proposé par l’organisme (PEL, Livret A, assurance multirisque, etc.), en échange de quoi vous pouvez exiger un geste commercial de la part du créancier.

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks