Montant et rachat de crédit, quel bon timing ?

Pour les rachats de crédit, les établissements financiers établissent des montants minimes. Dans la théorie, une somme inférieure au seuil pratiqué n’est pas un motif valable pour justifier un refus de rachat de crédit. Pourtant, un montant trop bas ne serait avantageux ni pour l’emprunteur, ni pour l’organisme de crédit. À quel moment doit-on effectuer un rachat de crédit immobilier pour que cela soit intéressant ?

Simuler le rachat

C’est une étape qui peut sembler futile, mais qui a son importance. La simulation sera faite en se basant sur les taux immobiliers pratiqués actuellement, ainsi que sur les conditions de financement habituelles. Elle révèle surtout son utilité pour estimer les différentes propositions provenant des plusieurs établissements financiers. Elle vous permettra notamment d’en savoir plus sur les conditions d’emprunt dont vous pourriez bénéficier. Un rachat de crédit immobilier vous donnera l’occasion de réduire le coût d’un ou de plusieurs crédits. La somme des intérêts de l’emprunt sera plus ou moins conséquente en fonction de la durée du prêt. Si vous rencontrez des difficultés pour honorer vos diverses mensualités, avoir recours à un rachat de crédit vous permettra de réduire les sommes que vous paierez tous les mois. Il est toutefois utile de choisir une durée relativement courte afin de minimiser le prix des intérêts à payer : plus la durée du rachat sera importante, plus les intérêts seront élevés.

Rachat de crédits hypothécaires ou globaux

Lorsque vous choisissez d’effectuer un rachat de crédit hypothécaire, le montant minimal du rachat est établi à la limite légale de 50 000 €. Si le montant du rachat n’atteint pas cette somme, les frais qui sont généralement liés à ce type de rachat de crédit ne seront pas proportionnés. L’intérêt est quant à lui sensiblement diminué.

Rachats de crédits sans garantie

Dans ce second cas, la somme minimale est établie à 10 000 ou 15 000 € selon les établissements. Cette démarche n’apporte que peu de changements sur le statut d’endettement de l’emprunteur et concerne les rachats e crédit à la consommation, les dettes ou les prêts personnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks