Les infos clés 2014 en matière de surendettement

Selon les résultats d’une étude faite par la Banque de France, l’instabilité financière expose au surendettement. Cette étude révèle également que les personnes seules représentent le profil type d’un surendetté.

64% des personnes seules surendettées

Une analyse de la Banque de France a montré que les personnes vivant seules présentent plus de risques de contracter des dettes importantes. En effet, 64% des surendettés sont des célibataires, des veufs, ou des divorcés.

Cela démontre bien les difficultés de finir le mois avec un unique salaire. L’insuffisance des rémunérations perçues est désormais une réalité à laquelle s’ajoutent le chômage et la crise économique.

Les foyers à petits revenus largement touchés

Il a également été dévoilé que les ménages dont le revenu mensuel est inférieur à la barre des 2000€ sont majoritairement touchés par un endettement excessif. 77% d’entre eux ont contracté des obligations importantes qui sont difficilement honorables. Cette donnée confirme l’impossibilité de joindre les deux bouts avec peu de moyens.

Une augmentation importante des crédits immobiliers

La nette augmentation des contractions de crédits immobiliers est une nouveauté qui accroit les situations de surendettement. Ce nouvel aspect des dettes est le résultat d’un manque de confiance envers les entreprises en quête de financement et les ménages que les banques et organismes financiers exhibent. Être propriétaire d’un bien immobilier équivaut désormais à s’endetter largement.

Ce fait avéré donne une image peu attrayante aux jeunes et moins jeune en recherche de crédits pour réaliser des projets à long terme. C’est une situation qui ne va pas en s’arrangeant, car il n’est pas rare qu’une personne dépose plusieurs demandes de crédit dans le seul but de posséder un jour le logement de ses rêves. Souvent, ces surendettements sont effectués dans le but de s’acquitter d’un remboursement initial, tout en finançant l’achat ou la construction d’un nouveau logement.

Une situation qui ne s’améliore pas

Pendant plusieurs années, la situation a semblé être au point mort. En 2009, le surendettement était déjà un problème d’ordre national qui touchait une bonne partie de la population française. Un problème qui ne touchait pas uniquement les personnes au revenu modeste ou instable, car des individus et des ménages au revenu moyen n’étaient pas épargnés. Courant 2010, la mesure Lagarde a été prise dans l’espoir de combattre le surendettement qui commençait à devenir croissant.

Même si François Hollande avait contribué à faire connaitre les promesses de cette mesure qui devait stabiliser la situation, les choses sont loin d’avoir évolué. L’intensification de la crise économique aidant, les choses n’ont pas cessé d’empirer.

Aujourd’hui, le taux d’endettement excessif semble s’affirmer. Les promesses du Président n’ont pas connu de réelles applications, ce qui n’est même plus de nature à étonner les Français.

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks