Le fonctionnement d’un crédit renouvelable

Le crédit renouvelable était auparavant connu comme étant le crédit revolving. Comme la majorité des offres de prêts proposées par les organismes de crédit, le crédit renouvelable considère les besoins du candidat à l’emprunt, ainsi que sa capacité de remboursement. Le crédit renouvelable doit également comprendre une offre préalable de contrat de crédit. Au moment de la souscription, l’emprunteur devra déterminer le montant des mensualités qu’il aura à payer. Ce montant est évalué avec l’aide du conseiller financier qui est en devoir de proposer à l’emprunteur un arrangement profitable aux deux parties. Il est également possible pour l’emprunteur de s’acquitter de sa dette en une seule fois, en effectuant un remboursement anticipé. Dans ce dernier cas, la loi stipule que le remboursement ne sera pas pénalisé, et ne comportera donc pas d’indemnités à payer.

Étape 1

Tout futur emprunteur a la possibilité d’effectuer des simulations de crédit renouvelable. Celles-ci doivent être faites au préalable, afin que le candidat à l’emprunt puisse trouver la modalité de paiement qui s’adapte le mieux à sa capacité de paiement. Par la suite, un formulaire devra être rempli. Ce document est une demande de crédit écrite qui sera remise à l’établissement financier. Celui-ci étudiera ensuite le dossier de l’emprunteur avant de lui donner ou non son accord.

Montant du crédit revolving

La somme accordée par le crédit renouvelable sera déterminée grâce aux revenus et aux crédits éventuellement contractés auparavant. En général, tous les éléments pouvant avoir une incidence sur la capacité de paiement de l’emprunteur sont considérés, notamment les différentes charges ou encore les rentrées d’argent autres que le salaire.

L’offre préalable

Une fois que l’organisme prêteur accepte le dossier d’un candidat à l’emprunt, il doit lui faire parvenir une offre préalable de crédit. Ce document comporte tous les éléments relatifs au prêt pouvant être accordé, notamment le montant et la durée du crédit, le montant des échéances à honorer, leur nombre ainsi que leur périodicité, mais aussi le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global.

Les conditions de l’offre proposée par l’organisme de crédit ont une validité de 15 jours pendant lesquels le candidat à l’emprunt a la possibilité de se rétracter sans obligation de justification. Lorsque le contrat de crédit est signé, un délai de réflexion de 14 jours est accordé.

 

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks