Epargner pour sa retraite, quel produit choisir

Obtenir un revenu supplémentaire au moment de sa retraite permet de pouvoir vivre plus confortablement avec un niveau de vie pas trop différent de celui que l’on avait lorsque l’on travaillait encore. Un tel placement se prévoit et se prépare à l’avance. C’est un produit d’épargne long terme avec généralement un risque limité de perte de capital. Il existe trois grands produits d’épargne pour la retraite.

L’assurance-vie

C’est l’un des placements les plus répandus en France. Il faut dire que l’assurance-vie présente de nombreux avantages. Ainsi, une bonne assurance-vie permet d’épargner selon notre rythme. Une fois le contrat terminé, il est possible de percevoir le capital et d’accroître son revenu de retraite. D’autant qu’après 8 ans sans retraits, l’épargne de l’assurance-vie bénéficie d’avantages fiscaux.

Lorsque l’on choisit un support en euros, le capital est automatiquement garanti, ce qui signifie qu’il n’y a pas plus aucun risque de perte de capital.

Plan épargne retraite populaire

C’est un placement d’épargne spécifiquement conçu pour la retraite. Le plan d’épargne retraite populaire (PERP) dispose d’un fonctionnement relativement simple. En effet, l’épargnant va pouvoir y placer de l’argent à son rythme.

Une fois qu’il a l’âge de la retraite, l’épargne ainsi cumulée peut être reversée de deux façons :

  • – une rente viagère
  • – 20 % du capital + une rente viagère

La rente est définie par un taux qui dépend du nombre d’années avant la retraite :

  • – Pour toute épargne placée entre 10 et 20 ans avant la retraite, la rente sera de 40 %
  • – Pour toute épargne placée entre 10 et 5 ans avant la retraite, la rente sera de 65 %
  • – Pour toute épargne placée entre 5 et 2 ans avant la retraite, la rente sera de 80 %

Autre avantage de ce placement, c’est que les versements effectués sur le PERP sont déductibles de l’impôt sur le revenu dans la limite de 10 % des ressources.

Plan épargne retraite collectif

C’est un peu la même chose que le PERP, sauf que le plan épargne retraite collectif (PERCO) est souscrit via une entreprise ou un groupement d’entreprises. Le souscripteur va pouvoir épargner de lui-même jusqu’à 25 % de ses revenus annuels. De plus, son employeur va également effectuer régulièrement des versements. Ces derniers peuvent être accrus grâce à des primes d’intéressements et de participations aux bénéfices de l’entreprise. De même, les jours de congés non pris peuvent également être transformés en épargne sur le PERCO.

Ensuite, le souscripteur va devoir attendre l’âge de la retraite pour toucher une rente viagère ou un capital.

En terme de fiscalité, ce que l’employeur va verser sera déduit de l’impôt sur le revenu avec un plafonnement de 5 819,52 € par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks