Crédit responsable, et si on en parlait ?

Tous les acteurs du crédit parlent de cette valeur-reine, mais il semble intéressant de s’attarder sur la réalité liée au crédit responsable. Il ne s’agit pas que d’un argument marketing, il s’agit aussi d’une façon de mieux protéger les consommateurs lorsqu’ils souscrivent à un crédit.

Les consommateurs doivent être responsables

En premier lieu, il est important de rappeler que le crédit responsable doit être respecté par le consommation. En effet, il est de son devoir de s’assurer qu’il pourra réellement rembourser le crédit contracté selon ses revenus.

C’est pourquoi, il doit fournir des pièces justificatives qui seront finement étudiées et analysées par les organismes de crédit. Concernant ces derniers, c’est leur rôle de s’assurer que la santé financière du souscripteur sera effective. Entre les revenus, les crédits en cours potentiels et les dépenses fixes, le dossier doit être réaliste afin de pouvoir être accepté. Pour rappel, les charges fixes ne doivent pas représenter plus de 35 % des revenus du foyer (dont le loyer et les crédits en cours).

Savoir dire Non est possible dans le monde du crédit

Le terme « Responsable » regroupe de nombreuses valeurs. Parmi celles-ci, le fait qu’un organisme puisse dire NON est une réalité. Il en est de même pour le consommateur qui peut se rendre compte qu’un crédit le mettrait financièrement en danger.

Les assurances, une solution à utiliser avec parcimonie

La solution serait alors de souscrire à une assurance pour éviter un défaut de paiement. Les organismes disposent déjà de nombreuses solutions pour « toucher » leur dû, et, les consommateurs peuvent souscrire à une assurance. En cas de perte d’emploi, de maladie ou de décès, la mensualité sera alors prise en charge par l’organisme d’assurance.

Toutefois, cette solution est à utiliser avec soin car il ne pourrait s’agir que d’un pansement sur une jambe de bois. En effet, en cas de non-remboursement pendant une longue période, il faut aussi prendre en compte la pression liée à ces défauts de paiement (relances par courrier, etc…).

A ce titre, pensez à évaluer toutes les options pour réaliser un crédit responsable, tant au niveau de l’achat financé (avez-vous réellement besoin de cet achat ?) qu’au niveau des sommes engagées devant être remboursées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks