Crédit relais : un prêt immobilier particulier

Dans la famille des prêts immobiliers, on distingue le crédit relais. Celui-ci s’adresse aux personnes déjà propriétaires d’un bien et souhaitant en acquérir un nouveau avant de vendre le premier. Cet emprunt doit donc remplacer l’apport qu’obtiendra la personne grâce à la vente de son bien. Au final, il doit donc rembourser uniquement les intérêts puisque la vente est supposée couvrir le montant emprunté.

Le principe

Normalement, un crédit immobilier classique est une somme que l’on emprunte pour financer l’achat d’un bien immobilier. Cette somme peut être accompagnée d’un apport personnel ou suffire à elle seule pour financer la totalité de l’achat. Ensuite, une fois le bien acheté, il ne nous reste plus qu’à rembourser le coût total du prêt (montant + intérêts) par l’intermédiaire de mensualité et sur une durée définie lors de la négociation de l’emprunt.

Un prêt relais est différent au niveau de son fonctionnement. La personne va emprunter une somme d’argent qui doit servir d’apport pour financer l’achat d’un nouveau bien immobilier. Cet apport peut représenter entre 50 à 80 % de la valeur du bien. Une fois l’achat effectué. L’emprunteur va alors rembourser uniquement les intérêts du prêt relais. Le montant de l’emprunt sera quant à lui remboursé par la vente du bien immobilier qu’il possédait déjà.

Le prêt relais peut donc être vu comme une avance de la part de la banque afin de financer un nouvel achat immobilier et dans l’optique que celui déjà en possession soit vendu pour financer le montant de l’emprunt.

Différentes formes

Il existe trois formes différentes de prêts relais. La première est accompagnée d’un crédit amortissable classique permettant de payer l’écart entre la valeur du bien acheté et celle du bien vendu. Le deuxième, dit avec franchise totale, dans ce cas l’emprunteur remboursera le montant et les intérêts lors de la vente du bien, tandis qu’un prêt amortissable permet de payer l’écart. La troisième forme est le prêt relais sec, c’est-à-dire lorsque la valeur du nouveau bien est égale ou inférieure à celle du bien vendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks