Crédit immobilier : 5 conseils pour un taux intéressant

Préparer soi-même son dossier pour une demande de prêt immobilier peut faire gagner quelques petits avantages non négligeables sur le taux d’intérêt que l’organisme financier appliquera. En pratique, cela peut vous faire économiser des sommes assez conséquentes s’élevant à plusieurs milliers d’euros. Voici 5 conseils pour obtenir un taux de prêt intéressant.

Se mettre à la place du banquier

Pour savoir à quoi vous en tenir, il vous faut vous mettre à la place du banquier. Et la première chose que cet agent essaiera de faire est de cerner vos attentes et votre personnalité en tant que client. Il cherchera à savoir si vous correspondez au profil d’un client dépensier, ou si au contraire vous êtes économe.

Dans le même temps, il cherchera à savoir si vous êtes le genre de client qui serait prêt à investir dans des placements financiers dans les années à venir. Il est alors nécessaire de rembourser vos précédents crédits de consommation, car le banquier prendra le soin de vérifier scrupuleusement tous vos comptes sur le dernier trimestre. Il est bon d’afficher une ligne de conduite sans anicroche, car votre demande de prêt pourrait en être refusée.

Disposer d’un apport financier

Un apport financier est toujours perçu comme un bon signe par les banques. Cela leur montre qu’un client est capable d’établir des économies et ainsi rester solvable. Les épargnes d’entreprise, les livrets règlementés ou encore les comptes titres peuvent financer une partie de l’apport personnel.

De même, les assurances vie peuvent également être prises en compte. Toutefois, cette dernière ne peut constituer un apport que sous certaines conditions dépendant de l’antériorité fiscale de leur établissement.

Opter pour un taux révisable

Cette option permet de débuter le prêt avec un taux inférieur à celui appliqué pour un emprunt dont le taux est fixe. Par la suite, ce taux sera révisé selon les niveaux de taux d’intérêt appliqués à court terme. Cette alternative est surtout conseillée pour les variations de taux plafonnées à 2 % du taux original. Il existe aussi des prêts dont le premier palier est appliqué entre 2 et 7 ans avant de connaitre une révision.

Déléguer l’assurance

Les organismes financiers ne le disent pas, mais il est possible de déléguer l’assurance à une entité autre que celle proposée par la banque. Ainsi, tout particulier a le droit de faire appel à l’assureur de son choix.

La caution mutuelle
Faire cautionner le prêt via une entité de caution mutuelle est aussi un bon moyen de diminuer les frais annexes. Les clients non éligibles, quant à eux, peuvent avoir recours à leur notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks