FICP et Crédit interdit bancaire

Être fiché (ou FICP)  auprès de la banque de France n’est pas une situation définitive. Toutefois, tant que la situation n’est pas réglée, il est difficile d’obtenir des crédits et certains moyens de paiement sont confisqués. Découvrez les différents scénarios en cas de fichage.

Définition d’une situation de fichage ficp

Le fichage est lié à une mauvaise gestion de ses comptes. Soit à cause d’un ou plusieurs chèques impayés (fichage au Fichier Central des Chèques), soit à cause d’un ou plusieurs incidents bancaires (absence de fonds lors d’un prélèvement – fichage au FICP). Pour ne plus être fiché, il faudra obligatoirement rembourser ses dettes. Il est important de noter que le fichage est automatique dès 500 euros d’impayés depuis plus de 2 mois.

Le fichage que sein du fichier FCC ou FICP dure 5 ans si aucune solution n’a été trouvée. De même, dans le cas d’une situation déclarée de surendettement, ce fichage peut durer pendant 10 ans. Pour trouver une solution, il est indispensable de conserver la tête froide et de faire face à ses dettes (ne pas faire l’autruche en somme).

Réapprovisionner son compte immédiatement :

La solution la plus simple et la plus efficace est tout bonnement de régler ses dettes. Il faut alors alimenter son compte bancaire (en liquide ou par virement) et demander que le chèque impayé ou le prélèvement manqué soit représenté.

Dans ce cadre, l’autre alternative est de payer les sommes dues en mains propres (tout en récupérant le chèque afin qu’il ne soit pas représenté frauduleusement). Une fois la situation réglée, il faudra en avertir la Banque de France pour ne plus apparaitre dans leurs fichiers.

Souscrire à un crédit spécifique aux personnes déclarées « Interdit Bancaire »  et/ou ficp :

Si les fonds ne sont pas disponibles, et si, personne ne peut venir en aide, il est possible de contracter un emprunt dédié à ce type de situation. Grâce à un prêt interdit bancaire, les propriétaires comme les locataires peuvent sortir la tête de l’eau.

Concernant le premier cité, il faut toutefois mettre en hypothèque son bien immobilier. De plus, la somme empruntée ne pourra pas excéder 70 % de la valeur du bien (appartement ou maison). Cet apport permettra d’approvisionner le compte et de faire face aux dettes.

Dans le second cas, un prêt est possible, mais il faudra donner de sérieuses garanties. Un important apport est nécessaire, tout comme un garant (ce qui peut être complexe à trouver compte tenu de la situation hasardeuse du demandeur).

Faire appel à une association aidant les personnes surendettées et ficp :

Dans une telle situation, il peut être possible de contacter une association venant en aide aux personnes surendettées. Face à de tels problèmes, il est préférable d’être entouré par des experts pour mieux comprendre la situation pour mieux en sortir. Grâce à leur connaissance de la législation, les conseils seront bienvenus pour trouver une solution viable.

ficp - interdit bancaire

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks