Crédit auto et rétractation

Pour chaque souscription à un crédit auto, il y a un délai de rétractation prévu par la loi. Il est effectif dès l’instant où le contrat de crédit a été signé.

Comment définir le délai de rétractation ?

Il s’agit d’une période légale durant laquelle l’emprunteur a la possibilité de revenir légalement sur son acceptation concernant une offre de crédit qui lui a été présentée. Durant ce délai, l’emprunteur a également le droit de se rétracter sans justifier sa décision. Ce délai a été prévu par la loi afin de donner aux particuliers l’avantage de pouvoir analyser les offres provenant de plusieurs organismes de prêt. Il est donc utile de le mettre à contribution pour se renseigner plus profondément sur les avantages que proposent les établissements concurrents. Le délai de rétractation permet donc aux particuliers d’étudier toutes les offres préalables qui leur sont présentées.

Dans le cas d’un crédit auto particulièrement, il est indispensable de faire jouer la concurrence pour trouver l’offre qui répond le mieux aux besoins du souscripteur. Il ne faut pas oublier que les propositions présentées par les prêteurs offrent des conditions différentes qui peuvent être avantageuses au niveau des mensualités, de la durée, ou encore des taux d’intérêt. Il est bien entendu indispensable de prendre tous ces éléments en compte afin de réfléchir efficacement pendant le délai de rétractation accordé.

Le délai de rétractation pour un crédit auto

Le crédit auto est catégorisé comme étant un crédit affecté. Le délai de rétractation accordé pour ce type de crédit est donc semblable à celui accordé pour les autres types de crédits affectés. Il est valable à partir du jour où le contrat entre l’organisme d’emprunt et le souscripteur a été signé et accorde 14 jours à l’emprunteur pour se rétracter. Les 14 jours sont calendaires, ce qui signifie que le délai compte 14 jours inscrits au calendrier, qu’ils soient ouvrés ou non. Ainsi, les jours fériés, les samedis et les dimanches sont compris dans les jours de réflexion accordés au souscripteur.

Dans l’hypothèse où le contrat est signé à la date du premier du mois, le candidat au prêt a donc jusqu’au 14 du même mois pour se rétracter. S’il n’y a pas rétractation, le contrat est effectif à partir du 15.

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks