Comment savoir s’il est opportun de réaliser un rachat de crédit ?

Comme la plupart des français, vous avez contracté plusieurs crédits immobilier, de consommation ou autres, et êtes tentés par le rachat de crédit. Avant de se lancer dans le rééchelonnement de vos dettes, prenez le temps de lire ce guide qui vous expliquera quelles sont les précautions à prendre et dans quel cas le rachat de crédits est conseillé.

Ne pas céder sur un coup de tête

Les tentations sont bien trop nombreuses pour ne pas se laisser piéger par l’accumulation de crédits. Crédit immobilier pour votre habitation, crédit sans frais pour les travaux immobiliers, prêt révolving pour l’achat de la voiture, prêt personnel pour les meubles de la maison, crédit conso pour les vacances… se faire plaisir à crédit pour rapidement tourner au cauchemar !

Pour limiter les frais et se sortir de cette asphyxie financière, de nombreux ménages français sont tentés par le rééchelonnement de crédits, surtout lorsque certains établissements de crédits proposent une baisse de 40 à 60% du montant des mensualités. Mais avant de se laisser tenter, il y a plusieurs précautions à prendre.

Les taux variables ou promotionnels

Si certains établissements se permettent d’offrir des taux très bas, c’est qu’ils comptent faire augmenter ces mêmes taux avec le temps ! Il s’agit alors de taux variables ou parfois de taux promotionnels, qui ne seront appliqués que pendant une courte période. Dans ces cas-là, en 3 mois à un an, les taux grimpent à leur valeur de « croisière », souvent très élevée.

Prenez toujours soin de comprendre quel sera le coût total de l’opération. Si ce coût est largement supérieur à la somme des coûts de vos crédits actuels, méfiez-vous !
Une composante du coût du crédit est l’assurance. Celle-ci n’est pas obligatoire, et vous pouvez la refuser, et ainsi économiser sur les mensualités à rembourser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks