C’est le moment de prendre un crédit immobilier !

Les études analysant les crédits immobiliers ont constaté que l’apport pour ces derniers avait nettement diminué en 2015 par rapport à 2014. Ainsi, l’apport moyen a diminué de plus de 10 000 € en un an seulement.

La principale raison serait la diminution des taux des crédits immobiliers.

Une diminution des taux

Afin de relancer l’investissement dans les biens immobiliers, les organismes de crédit ont revu à la baisse leur taux d’intérêt. Ainsi, ils ont atteint un niveau historiquement bas cette année, avec une moyenne de 2,15 % lorsque l’on exclut les frais d’assurance. Ces taux faibles auraient pu inciter les Français à investir dans des biens plus élevés en terme de prix. Pourtant la différence reste faible par rapport à 2014. En 2015 la transaction moyenne est de 249 406 € ce qui représente une hausse de seulement 1 772 € par rapport à 2014, soit quasiment aucune différence sur de tels montants.

Cette chute des taux d’intérêt s’est en fait répercutée sur l’apport. Ainsi, celui-ci a considérablement diminué lorsqu’on le compare à l’année précédente.

Une chute de plus de 10 000 €

En 2014, l’apport moyen était de 69 000 € contre 57 735 € en 2015, soit une chute de plus de 11 000 € en moyenne. Si l’on s’intéresse à l’apport médian, c’est-à-dire lorsque l’on divise emprunteurs en deux groupes de même quantité, là aussi on remarque une forte chute. Cette année, cet apport médian est de 20 000 € alors qu’il était de 27 000 € en 2014.

Les Français ont donc préféré acheter des biens immobiliers à des valeurs similaires à celles de 2014, mais en profitant des taux d’intérêt faibles pour augmenter la part du crédit et diminuer celle de l’apport. Cela leur permettant de garder de l’épargne de côté.

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks