Bitcoin : un placement risqué ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler du bitcoin. Il s’agit d’une monnaie virtuelle fondée en 2009 en pleine crise économique. L’objectif est de proposer une monnaie ne dépendant d’aucun Etat et d’aucune banque. Nombreuses sont les personnes qui se sont enrichies grâce aux bitcoins. Au départ le cours de cette monnaie se situait en dessous du dollar, alors qu’aujourd’hui elle vaut plus de 300 dollars. Cependant, il s’agit d’une monnaie très variable pour laquelle les bulles spéculatives sont fréquentes.

Un placement à long terme

Ceux qui ont investi dès le début dans les bitcoins ont pu profiter de rendements exceptionnels. Cette monnaie ne valait rien en 2009 lors de sa création et aujourd’hui son cours et 300 fois supérieurs à celui du dollar ou de l’euro. Cependant, entre temps, nombreuses ont été les chutes du cours des bitcoins. En effet, il s’agit de la monnaie la plus volatile au monde. En quelques jours elle peut être multipliée par deux comme divisée par deux. D’ailleurs, depuis sa création, il y a déjà eu de nombreuses bulles spéculatives.

La dernière serait en train de se produire en ce moment selon les spécialistes. Elle est causée par l’intérêt croissant des Chinois et par des pyramides de Ponzi. Le risque est donc relativement élevé, et la bulle, quand elle explosera, aboutira à une nouvelle chute de la valeur des bitcoins.

Il faut donc voir cette monnaie comme un placement sur le long terme plutôt qu’une solution permettant d’obtenir un rendement rapide.

Des financements illégaux

Il est légal d’acheter des articles en ligne avec des bitcoins, nombreux sont les sites à accepter cette monnaie virtuelle. Néanmoins, les bitcoins serviraient également de monnaie pour blanchir de l’argent sale issue de trafic de drogues, d’armes et autres trafics illégaux. Pire encore, la monnaie permettrait de financer plus facilement les activités terroristes. Si à l’origine le bitcoin a été inventé pour plus de liberté et pour que les utilisateurs en soient les contrôleurs et non les banques ou les Etats. Aujourd’hui il prouve que l’excès de liberté peut nuire à la liberté de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular Topics

Editor Picks