Assurance-vie : ce qu’il faut savoir de la garantie plancher

L’assurance-vie est un produit auquel nous conseillons de souscrire. Cependant, son principal défaut c’est qu’elle peut paraître difficile à comprendre, du moins au niveau de tous ses enjeux et des conditions. Il est nécessaire de connaître en détail le fonctionnement de l’assurance-vie avant d’y souscrire. Dans cet article, nous allons revenir sur la garantie plancher. Celle-ci n’est pas obligatoire, mais elle a pour but de proposer une prestation minimum. Il existe différentes garanties plancher, que nous allons évoquer dans cet article.

Le fonctionnement de la garantie plancher

Quelle est l’utilité de la garantie plancher ? Le principal intérêt de cette garantie est que le bénéficiaire de l’assurance-vie puisse toucher un capital minimum. Celui-ci doit être inscrit dans le contrat d’assurance. Le plus souvent ce montant minimum correspond à la différence entre le montant des versements et des investissements auquel est soustrait le montant des rachats s’il y en a eu.

La garantie plancher peut être déclenchée à différents moments : décès de l’assuré, maladie grave ou invalidité de l’assuré, chômage, au bout d’une durée précise, lorsque l’assuré a atteint un certain âge… Les différentes conditions doivent être indiquées dans le contrat. Il faut bien étudier ces conditions et vérifier à quel moment la garantie plancher sera déclenchée avant de signer le contrat d’assurance-vie.

Il faut également préciser que la garantie plancher peut être accompagnée d’un montant maximum. Dans ce cas, si un montant minimum est garanti, le bénéficiaire ne pourra pas toucher un montant supérieur à un certain seuil.

Plusieurs formes de garanties plancher

Quand on parle de garantie plancher, il faut savoir qu’il existe en réalité plusieurs formes de garanties plancher. Plus précisément, on distingue trois formes différentes. Dans tous les cas le principe est toujours le même, c’est-à-dire de permettre au bénéficiaire de toucher un capital minimum. La différence va se jouer au niveau de certaines conditions et dans la nature du capital versé.

Ainsi, pour une garantie vie entière, c’est l’assuré qui va définir lui-même le montant minimum qui sera reversé au bénéficiaire.

Pour une garantie plancher indexée, le capital versé bénéficie d’un taux d’intérêt qui est déterminé dans le contrat.

Finalement, la garantie cliquet a pour spécificité que le capital peut être versé uniquement quand il se trouve au plus haut niveau jamais atteint. Par exemple, si ce capital a atteint 10 000 €, et qu’il est ensuite de 8 000 €, il faudra attendre qu’il atteigne de nouveau au moins 10 000 € pour être versé au bénéficiaire.

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks