Assurance-vie : quelle est la différence entre monosupport et multisupport

Lorsque vous souscrivez à une assurance-vie, vous avez le choix entre un contrat multisupport ou un contrat monosupport couramment appelé fonds en euros. Comme leur nom l’indique, l’un permet de placer son argent sur plusieurs supports différents quand l’autre ne le permet pas. Le premier offre plus de possibilités, mais peut également présenter plus de risque, le second contrat est sans risque, mais moins performant.

Le contrat monosupport

Dans un contrat monosupport, vous ne pouvez placer votre argent que sur un fonds en euros. Il existe plusieurs fonds en euros du classique aux nouveaux fonds euro-croissance créés en 2014. Il s’agit de placements totalement sûrs, mais avec un rendement qui ne dépasse pas les 3 %.

Depuis deux ans, les fonds en euro ne cessent de voir leurs taux de rendement. De moins en moins intéressants, ils restent tout de même plus performants que la plupart des produits d’épargne. Cependant, il faut les maintenir ouverts au moins 8 ans. Concernant la fiscalité, en cas de sortie en rente, une partie du capital est soumise à l’impôt sur le revenu dont le taux dépend de l’âge auquel le souscripteur effectue cette sortie : 70 % avant 50 ans, 50 % entre 50 et 59 ans, 40 % entre 60 et 69 ans et 30 % après 69 ans. Chaque année les intérêts sont taxés à 15,5 %, tout comme les retraits. D’ailleurs si ceux-ci sont faits dans les 4 ans qui suivent l’ouverture, alors ils sont taxés à 35 %. Entre la 4e et la 8e année, le taux diminue à 15 %. Au-delà, pas d’impôt sur le revenu dans la limite de 4 600 € de retrait par an, sinon le taux est de 7,5 %.

Le contrat multisupport

Un contrat multisupport se compose généralement d’un fonds en euros et d’investissements dans d’autres produits. Il peut s’agir d’unités de comptes ou de trackers et autres produits boursiers. Ces placements peuvent être plus performants avec des taux compris entre 4 % et 7 %. Cependant, ils sont également plus risqués. Si le fonds en euro reste le même qu’un contrat monosupport et ne présente aucun risque, les autres peuvent avoir des performances très variables et rien ne garantit que le souscripteur récupère son capital investi.

Malgré tout, étant donné la faible performance des fonds en euros, il est intéressant de se tourner vers un contrat multisupport. En plus, au sein des unités de comptes et autres actifs financiers, certains sont nettement moins risqués que d’autres.

Il est possible de passer d’un contrat à un autre, mais il faut vous attendre à des frais d’arbitrage pouvant être de 1 %.

Laisser un commentaire

Most Popular Topics

Editor Picks